02 51 32 01 94

Bloctel, l’Anti-Démarchage aux Effets Contestés

La liste d’opposition au démarchage téléphonique, autrement nommée liste anti-prospection ou service Bloctel, est un service mis en place en juin 2016 par le gouvernement. Qu’est ce que la liste Bloctel ?, Comment ça marche ? Quelles conséquences pour les agents immobiliers et les particuliers ? Quels résultats un an après son lancement.

Cette série comprend 2 billets

Bonne lecture

 

Bloctel pour les particuliers : un efficacité contestée

Bloctel serait il inefficace dans son rôle d’anti-démarchage au près des particuliers. C’est en tous cas ce que suggère l’étude publiée en juin dernier par la revue « 60 millions de consommateurs ». Avec quelques bonnes raisons à la clé que la seule jeunesse du système peine à expliquer.

 

Un an plus tard, des résultats apparemment peu probants

Un an après son lancement, Bloctel est jugé par 3500 lecteurs de 60 millions de consommateurs.

Globalement il ressort que, tous utilisateurs confondus, la fréquence de démarchage téléphonique, n’a pas faibli puisque :

  • 4 personnes sur 10 déclarent recevoir au moins un appel quotidiennement. C’est une personne de plus qu’il y a deux ans.
  • Le nombre moyen d’appels reçus chaque mois est passé de 15 à 17 (lignes fixes)

En particulier, l’inscription au service Bloctel ne semble pas avoir d’effet significatif puisque

  • Quasiment une personne inscrite sur 2 n’a pas constaté de baisse du nombre d’appels
  • Seulement 1 personne inscrite sur 6 a observé une baisse des appels

La jeunesse du service est sans doute la raison principale de cette situation. Mais pas que….

 

Des entreprises peu nombreuses et qui ne jouent pas toujours le jeu…

Surprise ! C’est seulement 700 entreprises qui ont adhéré au service depuis sa création, soit environ 1% des entreprises concernées par une activité de démarchage téléphonique (source : Président de la Société Opposetel gestionnaire de Bloctel).

Par ailleurs les contrôles opérés jusqu’alors (250) s’ils ont donné lieu à certaines poursuites (70 soit 28%), ont surtout montré que les adhérents ne jouaient pas toujours le jeu en n’expurgeant pas la totalité de leurs fichiers. Les sanctions financières (75 000 € maximum) ne seraient finalement pas si dissuasives que prévu compte tenu des enjeux financiers en cause. Faut il aller jusqu’à copier l’Allemagne en portant la pénalité financière maximum à 300 000 € ..

 

Des particuliers finalement pas si nombreux que ça…

Le fichier du service bloctel atteindrait 7,4 millions de numéros théoriquement protégés. Ça peut paraître beaucoup à première vue. Mais comparés aux 36 millions de lignes fixes en France (source : statista 2015), et aux 77 millions de cartes SIM en France (ARCEP-2014) la protection anti-démarchage ne concerne finalement qu’un petit 6,5% du total.

 

Des plaintes pas toujours exploitables

Pour rapporter un démarchage abusif, le consommateur doit renseigner le numéro du démarcheur abusif. Comment faire alors que la majorité des centres d’appels soit dissimulent leur numéro d’appel , soit utilisent des numéros d’emprunt rendant ainsi l’information impossible ou inutile.

 

 

Bloctel pour les professionnels de l’immobilier : anti-démarchage ou anti-PME ?

 

La protection Bloctel s’applique t-elle à la pige immobilière ?

La pige immobilière est un terme de métier. Elle consiste à prendre contact avec des personnes ayant présenté leurs biens immobiliers à la vente à travers des supports comme les journaux ou Internet. Dans ce contexte le professionnel de l’immobilier propose ses services d’intermédiation à des particuliers en situation de vente, soit par téléphone, soit par publipostage. L’objectif de la pige des ventes est de rentrer des mandats, idéalement exclusifs…

La loi concerne tout professionnel qui démarche téléphoniquement, directement ou par l’intermédiaire d’un tiers agissant pour son compte, un consommateur pour lui vendre un bien ou service.

En dépit des argumentaires développés par certains autour de la « communication libre et non équivoque de son numéro afin d’être rappelé », l’esprit de la loi est assez clair et s’applique sans équivoque à la pige immobilière :

  • La pige a bien un caractère commercial : son objectif est la vente d’un mandat
  • La pige ne correspond pas au service pour lequel le consommateur a demandé à être rappelé : le rappel espéré est celui émanant d’acheteurs immobiliers et pas celui d’intermédiaires.

 

La protection Bloctel est elle praticable par un agent immobilier dans la pige immobilière ?

Lorsqu’elle est opérée par un professionnel immobilier exerçant individuellement, la pige immobilière est une forme de démarchage téléphonique aux caractéristiques particulières très éloignées du démarchage opéré par les grandes plateformes :

  • Appel personnalisé
  • Numéro de téléphone personnel et visible
  • Contacts locaux très ciblés
  • Volume récurrent mais limité en nombre

Dans ce contexte, le dispositif Bloctel pour les professionnels, présente plusieurs difficultés pratiques :

  • Un délai de traitement pouvant atteindre 72 heures, voire le double en cas d’usage intensif du service.
    Suffisant pour laisser le temps aux collègues moins respectueux de prendre la place.
  • Un coût déraisonnable pour une TPE
    Pour les professionnels, l’accès au dispositif « Bloctel » nécessite la souscription d’un abonnement dont le montant annuel est déterminé par deux critères principaux : le nombre de numéros de téléphone soumis et la fréquence d’interrogation du service.
    Compte tenu de la tarification actuelle, une consultation quotidienne représenterait un coût exhorbitant de 220 € par jour ouvré. Même une consultation hebdomadaire, à supposer qu’elle soit pertinente, reviendrait à 150 € par semaine. En ramenant ces coûts au nombre de contacts traités on réalise l’importance de ce surcoût, simplement pour disposer d’un fichier exploitable.
  • Des compétences techniques souvent indisponibles dans une TPE/PME
    Qu’il s’agisse de la création du fichier de contacts au format obligatoire Bloctel, ou de son dépôt sur serveur FTP, autant de tâches assez techniques nécessitant une expertise informatique rarement disponible dans une TPE

Il semble bien que l’expurge des fichiers de prospection par Bloctel ait été avant tout pensée pour les grands acteurs du démarchage téléphonique. Ce qui en soit n’est qu’à moitié surprenant puisqu’il apparaît clairement que les entreprises les plus actives sont les grands acteurs de quelques secteurs.

Mais au total, ce système anti-prospection inaccessible au TPE, en décourageant finalement la prospection locale la plus ciblée et la plus honnête, ne tourne-t-il pas au système anti-PME ? Chacun jugera en conscience

 

Pour aller plus loin sur le sujet de Bloctel, l’anti-démarchage aux effets contestés

Si vous souhaitez approfondir ce thème et les sujets connexes, vous pourriez utilement consulter le(s) lien(s) suivant(s)

 

 


Avec le blog Ma Gestion Locative, restez connecté en permanence à l’actualité juridique et commerciale de la location !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fabrice Houlé
 
Entrepreneur,
agent immobilier de terrain,
commerçant et formateur.
 

En savoir plus sur Fabrice Houlé>>

Soyez informés en premier !
Nous suivre

« Je ne fais pas de location. »

Ne laissez plus partir les clients.
Démarrez votre activité de location et générez rapidement du chiffre d’affaire.
Constituez-vous un portefeuille.

Nous vous montrons comment

À propos de ce blog

Ce blog est destiné aux personnes qui s'intéressent à l'immobilier locatif et principalement aux professionnels de l’immobilier .

Pour en savoir plus sur ce blog >>